nov 20014

L'ESN Handball organisait, samedi après-midi, son " gala d'ouverture de Handball " au gymnase G. Pompidou. La concordance exceptionnelle des plannings de matches toutes sections confondues permettait d'organiser un événement unique en ce lieu ! Trois matches à domicile de 15 h 00 à 21 h 00.

Pour cette 4e journée de championnat, les seniors affrontaient Auneau, équipe redoutée si l'on en croit ses résultats depuis le début de saison, surtout en présence de son meneur et performeur au tir, le fameux n° 11 (Christophe AUBRY). La PRESSION est donc montée au premier plan en début d'après-midi avec la rencontre des u12 contre Mainvilliers Chartres-Handball (cf. résumé u12). Les louveteaux (u12/- 12 ans) ont parfaitement ouvert les hostilités en maîtrisant leurs adversaires sur le score sans appel de 25 à 6. A primer, l'excellent match de Gabin, "louveteau du match", avec 12 buts.
La PRESSION a ensuite grimpé d'un cran en seconde partie d'après-midi avec la rencontre des u14 contre Epernon.

nov 2014 3

Les jeunes loups (u14/-14 ans) ont, à leur tour, pu faire parler leurs artilleurs (Belkir, Théo et Enzo) pour prendre assez facilement le dessus (25 à 18) sur une équipe d’Épernon encore un peu frêle en défense (cf. résumé u14). A dénoter de la part du groupe une volonté de faire progresser son sens du collectif et de faire circuler enfin la balle d'aile en aile pour s'ouvrir les portes du décalage. Les Louveteaux nous ont donc tous collé la pression en gagnant leurs matches ; ils nous attendaient de ce fait, en vainqueur, pour cette rencontre de 1ère partie de soirée. Venu en masse, le public d'enfants, de parents, d'amis, de copains a fait salle comble de 15 h 00 à 22 h 30 hier. Près de 200 personnes ont pu assister à ce gala inédit que les dirigeants souhaitaient irréprochable et sous le signe de la convivialité entre sections, du savoir recevoir entre clubs.

nov 2014 2

La PRESSION est donc arrivée à son paroxysme quand, à 18 h 30, la confirmation fut faite de la présence du n° 11 sur la feuille de match. De plus, Auneau alignait quelques joueurs issus de leur ancienne équipe évoluant au niveau régional pour renforcer le noyau habituel. Au sortir des vestiaires, pour l'échauffement, la foule en masse et notamment l'ensemble des jeunes loups du Club nous supportait déjà avec une liesse débordante. Nos deux POM-POM Girls (March and Lucy) ont détendu un peu l'atmosphère en nous gratifiant de leur dernière danse dans leur étincelante tenue sexy. C'est avec une certaine assiduité scolaire que l'équipe senior s'est donc échauffée sous les consignes de son jeune Coach. La concentration était à son intensité maximale. Le début de match effréné auquel nous assistâmes marqua le mental d'Auneau au fer rouge et demeura toute la rencontre.

Les 15 premières minutes furent donc "torrides" ! L'ESN empila les buts un-par-un avec une certaine facilité déconcertante jusqu'à mener +6 avant le premier quart d'heure. Sans plier en défense, les attaques Alnéloises étaient bloquées par le mur défensif, ou stoppées nettes par le Taulier de la soirée. Après un Temps Mort adverse l'équipe d'Auneau expérimentée, réagit. Elle accéléra le rythme et s'ouvrit une fenêtre de temps à son avantage. Les enchaînements n'étaient plus aussi fluides et en fin de première période l'écart n'était plus que de 2 points (12-10). Le contraste de température entre la salle de sport et le vestiaire échauffait les esprits de retour sur les bancs et le racadrage par le coach fût sans appel, sans commentaire… l'ESN devait se ressaisir illico.

Le début de deuxième mi-temps a pu faire craindre à une reprise en main du match par nos adversaires d'Auneau, lorsque le score bascula en leur faveur et semblait perdurer à leur avantage (12-14). L'équipe ESN type 1, alors en place, sort sur le banc, exténuée de ses 20 premières minutes de match intenses, et la fraîcheur du groupe véloce de l'équipe type 2 permet à nouveau de faire basculer le score en faveur de l'ESN. La disposition s'organise avec un 4-2 (4 joueurs en ligne de défense et 2 joueurs au marquage, afin de paralyser les deux pièces maîtresses d'Auneau). Le premier quart d'heure du début de match se répète donc à nouveau. Éric SALLES, notre ailier droit retrouve enfin, depuis Brezolles, l'usage de son unique main droite, en nous décochant 5 magnifiques tirs transformés à l'aile droite avec un dévissé de hanche dont lui seul a le secret. Notre Fast And Furious Local, Loïc SORRETO, fut aussi en grande forme en allant chercher au 1 contre 1, 5 buts en extension aux 9 m.

Mais avant tout, il y a un joueur dans l'équipe qui, sans défenseur pour le protéger, se retrouve seul face à l'ennemi, c'est notre geôlier, Arnaud FRANÇOIS. Hommage général, chapeau bas et félicitations pour ce match de folie qu'il nous a fait ! Il est à l'unanimité, notre HOMME du MATCH… Sans lui, le moral de l'ennemi n'aurait pas été aussi affaibli devant autant d'excellence de sa part. C'est donc sur le score de 24 à 18 que le coup de sifflet final permet à la meute nogentaise de clore cette journée de gala, cette soirée intense de handball. L'ESN reste invaincue après 4 journées de championnat (3 matches gagnés, 1 nul). Elle prend, à l'issue du match, de ce Week-End la 2nde place du classement général du championnat. Le coaching de notre entraîneur, Gabriel LAMBERT, sculpte doucement deux équipes types : une très robuste et mécanique, l'autre rapide et capable de s'adapter. Il reste encore de nombreuses heures de travail à fournir pour trouver les automatismes, les connexions afin de gommer les écarts de niveau et permettre une fluidité de jeu qui nous assure nombre de coups gagnants pour l'avenir. Cette belle prestation de l'équipe senior n'aurait pu avoir lieu sans la présence, dans nos tribunes, d'un public de tout âge déchaîné, acquis à la cause des loups, hurlant à la mort la réussite de chaque action transformée, chantant nos hymnes locaux, supportant chacun d’entre nous. Nous nous endormirons cette semaine avec leurs voix à nos oreilles.

Merci à tous pour cette réussite sportive, pour ce succès convivial. Merci aux mamans pour leurs crêpes, leurs gâteaux, leurs salades et le magnifique buffet du soir. Merci aux bénévoles pour leur aide à la buvette dans la journée. Merci au photographe qui suit de son œil aiguisé nos rencontres et immortalise nos plus belles actions. Merci à M. le Maire et nos élus de nous avoir honoré de leur présence lors de cet événement.

Julien MONCHÂTRE